Le bilan carbone du biogaz n’est pas bon pour les sols vivants

La méthanisation agricole soustrait aux plantes le carbone qui nourrit les sols vivants, dont les vers de terre. Sachant que 75 % des espèces de la planète vivent dans les sols, et que les vers de terre sont la première masse animale terrestre, les supprimer en supprimant leur nourriture pour en faire du gaz n’est pas un mince projet. D’autant que les supprimer, c’est également supprimer ceux qui s’en nourrissent.

Pourquoi trouve-t-on des vers de terre sur les routes ?

Nous voyons les vers de terre comme des sédentaires, absorbés par une vie ingrate de mineur de fond, mais les voyons-nous bien ? Bref, quand le temps est propice, gris et humide, ou pluvieux, en avant toute et qu’importe les obstacles, un ver de terre qui a décidé de tracer la route n’y va pas par 4 chemins. J’en observe même qui enjambent ma serre ! 7 mètres de plastique à franchir avec une façade nord bien abrupt et une piste noire au sud.

Lombricologie. Pipi et caca sont les deux mamelles de l’humanité, et ça n’a rien de scatologique !

Le titre est accrocheur, mais qui aurait accroché avec Une richesse méconnue, un enjeu planétaire, le phosphore ; ou Un sol fonctionne comme une piscine, en circuit fermé. D’accord, j’avais aussi ça sous le coude : Faire pipi pour nourrir ses vers de terre, faire caca pour nourrir ses vers de terre ; mais le mot mamelles illustrait à merveille ce sein qu’on ne veut pas voir.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial