Sauver le ver de terre, l’un des premiers marqueurs de la biodiversité.

ISBN 978-2-9573766-0-5.
De Christophe Gatineau & Sylvie Corré
300 pages. Format poche. Prix : 8,80 €
Sortie le 19 sept. 2020.

Acheter dans la boutique du Jardin

Résumé

Saviez-vous que le premier éloge du ver de terre a été publié en 1881 par Charles Darwin pour clôturer son œuvre ? Que pendant 45 ans, il l’a étudié sous toutes ses coutures. Que certains montent aux arbres, que d’autres butinent, et qu’ils influencent la croissance des plantes et les rendements agricoles !

Après le succès de l’Éloge du ver de terre, voici la suite, plus pédologique, scientifique et politique. Politique dans le sens où notre nourriture provient de 95 % à 100 % des sols cultivés, comme nos vêtements et nos chaussures, le bois, le papier, le carton, le vin, le tabac, les huiles… Mais comme les sols nourriciers sont victimes de la même punition que les pôles, on comprend vite que la viabilité d’une humanité paisible repose sur la vie souterraine et en particulier sur ces animaux.

Clé de voûte de l’alimentation de demain, on peut même soutenir que, via les plantes ou les animaux qui les mangent, le ver de terre est à la source d’un cycle tout aussi essentiel que celui de l’eau : le cycle de la nutrition.

Des contenus originaux et un livre en deux parties, la seconde étant consacrée à la réédition partielle du dernier ouvrage de Charles Darwin sorti en 1881 : The formation of vegetable mould, through the action of worms, with observations on their habits [Rôle des vers de terre dans la formation de la terre végétale.]


Avec la participation de :

➖ Patrick Lavelle, professeur émérite de la Sorbonne, ancien directeur du laboratoire d’Écologie des sols tropicaux de l’IRD et spécialiste mondial des vers de terre

➖ Céline Pélosi, directeur de recherche à l’INRAE, écotoxicologue et géodrilologue

➖ Christian Feller, chercheur émérite à l’IRD de Montpellier

➖ Éric Blanchart : chercheur à l’IRD de Montpellier

➖ Xavier Mathias, auteur, chroniqueur et maraîcher bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.