Amis des vers de terre, bonjour !

Le 21 octobre dernier, c’était la journée mondiale des vers de terre, et ils sont des milliers à avoir rejoint le grand Cercle des Amis du ver de terre. D’accord, des journées mondiales, il y en a tous les jours, mais celle-ci doit nous rappeler qu’il y a un lien direct entre notre assiette et leur assiette ! Mais ce lien causal entre nos gamelles ne tombe pas sous le sens tout de suite, puisque nous avons été tous conditionnés à voir le monde autrement. Une journée mondiale réussie

Livre : Sauver le ver de terre, l’un des premiers marqueurs de la biodiversité.

Après le succès de l’Éloge du ver de terre, voici la suite, plus pédologique, scientifique et politique. Politique dans le sens où notre nourriture provient de 95 % à 100 % des sols cultivés, comme nos vêtements et nos chaussures, le bois, le papier, le carton, le vin, le tabac, les huiles…

Que faire au jardin au mois de novembre ?

Y’a plein de choses à faire au jardin en novembre, entre nourrir et protéger ses actionnaires et stocker ses légumes dits racines !

Le mot « tubercule » vient du latin tuberculum, petite bosse. On stocke donc ses petites bosses sous la terre : carottes, navets, betteraves, céleris… Quant au mot « actionnaire », il désigne le petit monde minuscule qui s’investit pour faire fructifier votre capital foncier.

Compilation de lombricitudes !

Réflexions personnelles d’un lombriphysicien ! Un astrophysicien étudie les astres à partir de l’œil terrestre, un lombriphysicien étudie l’épiderme terrestre à partir de l’œil du ver de terre. Physicien : 1532 « Celui qui étudie les choses de la nature » ou qui a pour objet les choses naturelles. L’astro-physicien observe l’au-delà, le lombri-physicien l’en deçà, l’horizon nutritif de notre planète

Derniers articles

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial