Nom de l’auteur/autrice :Christophe Gatineau. Admin

J’ai grandi dans une ferme où l’on nourrissait les vers de terre pour nous nourrir

J’ai grandi en Saintonge, à Saint-Agnant-les-marais, près de Marennes Oléron, dans une ferme agro-sylvo-pastorale où l’on nourrissait les vers de terre pour nous nourrir. Dans cet environnement, on grandissait forcément les mains dans la terre, la plupart des travaux se faisant justement à la main. Dès l’âge de 6 ans dans les champs, comme la

J’ai grandi dans une ferme où l’on nourrissait les vers de terre pour nous nourrir Lire la suite »

Hirondelles et vers de terre, un déclin invisible mais bien réel

Avons-nous franchi un nouveau cap dans l’effondrement des populations d’hirondelles rustiques ? Sans vouloir jouer l’oiseau de mauvais augure, interrogeons-nous sur ce déclin invisible mais bien réel, avant de n’avoir plus que nos yeux pour pleurer. Parce que l’érosion des populations d’hirondelles, de vers de terre et d’anguilles partage la même cause première : la perte

Hirondelles et vers de terre, un déclin invisible mais bien réel Lire la suite »

Que les promoteurs des mégabassines se rassurent, l’État est à leur côté. Quoi qu’il en coûte

Comment être entendu ? Le manifestant est aujourd’hui stigmatisé, voire qualifié d’écoterroriste. Le choix étant limité, j’ai choisi de lancer des bouteilles à la mer. Peut-être pour me donner bonne conscience, peu importe, toutes les batailles en faveur de La Terre ont été perdues. Bref, le 30 mars dernier, Marianne a publié ma tribune sur

Que les promoteurs des mégabassines se rassurent, l’État est à leur côté. Quoi qu’il en coûte Lire la suite »

La folle semaine des vers de terre

Les vers de terre sur TF1 cette semaine… première fois, les temps changent, mais rien n’est gagné, 8 ans que je rame. La première fois que j’ai interpellé l’État sur leur inexistence juridique, c’était du temps où Nicolas Hulot était « l’envoyé spécial pour la protection de la planète » du Président Hollande (source), un

La folle semaine des vers de terre Lire la suite »

Des vers de terre et des vaches, une symbiose et un ennemi commun : les fermes-usines

Il y a l’image d’Épinal d’un Limousin avec ses limousines broutant paisiblement dans les prés, et il y a la réalité, un peu moins bucolique, avec un système qui broie les éleveurs et leurs bêtes pour les remplacer par des unités industrielles. Des fermes qui disparaissent et du maïs qui remplace les prés, le bétail

Des vers de terre et des vaches, une symbiose et un ennemi commun : les fermes-usines Lire la suite »