Ça marche comment le Jardin-vivant ?

Sans publicité ni copié-collé, tous les articles du Jardin-vivant sont le fruit d’un travail de recherche indépendant. Avant d’être publiée, l’information est
épluchée,
vérifiée,
recoupée,
contextualisée,
hiérarchisée,
et parfois expérimentée.

L’information est contextualisée parce que le contexte est tout. Pour preuve, la propagande commence toujours par décontextualiser l’information pour l’isoler du fil de l’Histoire. On isole avant de reconditionner. Et les hagiographes semblent avoir été les premiers décontextualisateurs de l’Histoire, à savoir ceux qui ont désinformé en manipulant l’Histoire pour en tirer profit.


Le prix de l’autonomie !

Le Jardin-vivant s’appuie sur un modèle économique solidaire mais non-viable. Concrètement, nous n’avons aucun revenu financier direct ou indirect puisque le refus de toute publicité visible ou dissimulée est un choix stratégique pour rester à l’air libre.

En effet, dès sa création le site a été conçu dans un esprit de partage similaire au fondement de l’Open Source pour les logiciels libres ; ce qui fera dire en 2015 à Philippe Bertrand sur les ondes de France Inter, que le Jardin-vivant est comme une plateforme de formation à distante à la permaculture. Une véritable formation gratuite et ouverte à tous dans l’esprit des universités populaires ; mais en ligne.

Aussi, pour contribuer positivement au développement durable du Jardin-vivant, n’hésitez pas à soutenir l’association qui me soutient financièrement par un don ou l’achat de mes ouvrages.