Est-il normal d'assassiner la Nature ? Oui, ont répondu les parlementaires !

J’ai parfaitement conscience de la brutalité de mes mots, mais comment appeler autrement un chat, qu’un chat ?

Le jeudi 12 décembre 2019, l’Assemblée nationale a rejeté une proposition de loi visant à créer le crime d’écocide ou de crime contre l’environnement.

Le jeudi 2 mai 2019, par analogie à celui de génocide, le Sénat avait rejeté la même proposition pour l’introduire dans le droit français. Brièvement, un écocide peut se définir par le fait de :

« Le fait de porter atteinte de façon grave et durable à l’environnement et aux conditions d’existence d’une population, en exécution d’une action concertée tendant à la destruction ou à la dégradation totale ou partielle d’un écosystème. »

Mais voilà, la reconnaissance de ce crime aurait réclamé une réécriture complète de l’ensemble de notre arsenal législatif qui l’autorise, avec le risque d’ouvrir une brèche dans la guerre fratricide que nous menons tambour battant contre la nature.

Écocide, génocide

Rappelons que cette posture politique, qui réfute le comportement criminogène de certains de nos compatriotes, signe le génocide des générations futures et balaie tous les travaux scientifiques sur l’anthropocène. Très brièvement, l’anthropocène étant l’ère géologique actuelle, et elle se caractérise par une transformation radicale de la nature et de l’environnement. [thème de ma prochaine série d’articles.]

Les pôles fondent, les sols fondent, la biodiversité fond, et à part Greta qui a le moral au fond des chaussettes, à part ça, tout va très bien Madame la Marquise… 🙂

Nul besoin de s’éterniser sur le suffixe, cide, de fratricide, pesticide ou génocide, un génocide étant un acte politique visant à supprimer méthodiquement certains êtres humains. Né d’une intention mûrement réfléchie et organisée dans ses moindres détails, trucider pour rendre au néant est le sens intime de ce suffixe.

Saviez-vous que le mot,
abeillicide, date de 1744 ?

Gilles-Augustin Bazin, Histoire naturelle des abeilles, médecin naturaliste et auteur du mot abeillicide ! Déjà à cette époque, certains observateurs s’offusquaient de certaines pratiques barbares (cf. livre Éloge de l’abeille), à l’exemple de ce médecin naturaliste qui les qualifiait d’abeillicide : « L’abeillicide, aussi bien que l’homicide, me parait un acte contre nature. » Dans un second volume, il suggère même l’idée d’un édit royal pour lutter contre…


Consulter, c’est sonder l’opinion des gens

Sans nous consulter, les parlementaires ont donc décidé à notre place qu’il était logique de détruire l’environnement des générations futures. S’agissant d’un patrimoine commun et partagé, le peuple, nous, les gens de rien, les petites gens, les sans-dents, finalement leur bétail, nous aurions pu être ad-minima consulté…

Mais comment faire si les gens ne vont pas dans notre sens ? rétorquera la gent qui a réussi.

Un conseil, faites comme pour les résultats de la consultation publique sur les distances de sécurité entre les épandages de pesticides et les habitations, une consultation terminée il y a 2 mois et dont les résultats ne nous sont pas communiqués parce qu’ils ne vont pas dans le sens de votre vent… 🙂

4 thoughts on “Est-il normal d'assassiner la Nature ? Oui, ont répondu les parlementaires !

  1. L’humanité fait partie de la Nature !
    Je pense depuis longtemps que les actions (ou exactions) destructrices de la planète de certaines personnes et entreprises mériteraient un recours pour crime contre l’humanité !
    Mais devant quelle Cour de Justice objective et indépendante faire ce recours ?

  2. La déclaration d’un écocide dans notre législation ne peut recevoir aucune condition ni aucune argumentation.
    Dire que tout est déjà dans la loi est tout simplement sidérant!! Si cela était les écosystèmes ne serait plus assassinés comme ils le font quotidiennement aujourd’hui.
    Ces ministres et sénateurs sont devenus maîtres des fake news et rivalisent en compétences avec les Trump et Boldonaro et tant d’autres…. qui sont au pouvoir…

    1. Dans la même veine, on entend souvent le ministre de l’agriculture dire que la France aurait la plus belle agriculture du monde, mais elle est très loin dans le classement mondial, derrière le Cameroun et le Rwanda ! LIRE

      Pourtant, presque toute la presse relaie cette fake… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Derniers articles

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial